• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Développement de serres agricoles solaires

Mettre l’énergie solaire au service de l’agriculteur, pour des cultures sous serres plus rentables, plus écologiques et plus sûres sous toutes les latitudes : tel est l’objectif du projet de partenariat que viennent de signer l’INRA et le groupe Sunpartner, spécialiste des solutions solaires innovantes.

Serre modélisation. © inra, Inra
Mis à jour le 22/01/2013
Publié le 22/01/2013

Cette collaboration s’inscrit dans le cadre de projets stratégiques français et internationaux.

Le premier prototype est attendu pour l’été 2013.

----------

« Nous étions à la recherche d’un partenaire qui, contrairement aux options actuelles de serres photovoltaïques, comprend et valorise les synergies indispensables entre la production  agricole et la production d’énergie solaire, jusque dans leurs enjeux socio-économiques », explique Christine Poncet, directrice adjointe de l’Institut Sophia Agrobiotech, laboratoire de recherche INRA-CNRS-Université de Nice- Sophia Antipolis.
« Ce projet mené avec l’INRA nous permet de concrétiser une vision de la mission de l’entreprise qui ne sépare pas la vocation énergétique de l’attention à la biodiversité et au respect de l’environnement », indique Ludovic Deblois, président de  Sunpartner, basé à Aix-en-Provence et ses filiales Axiosun et Wysips.

Un enjeu de développement durable

Dans un contexte mondial d’extension continue des surfaces cultivées sous serre (+10% par an, source ISHS International Society for Horticultural Science), la serre agricole de haute qualité environnementale est un enjeu clé en matière de transition énergétique, de nutrition et de développement soutenable, pour les agriculteurs, pour les acteurs de l’aménagement du territoire et pour les populations.
Le projet lancé par le partenariat INRA-Sunpartner vise la mise au point d’une serre d’autant plus innovante qu’elle optimisera la culture des végétaux en agissant à la fois au niveau de qualité de la filtration du rayonnement, de la complémentarité entre production d’électricité et de chaleur, voire des stratégies économiques de production.
L’enjeu vaut pour les cultures aujourd’hui non rentables mais stratégiques au plan nutritionnel ou énergétique, telles les algues, sources durables de protéines et de lipides, comme pour la diffusion de ce mode de culture dans les pays émergents pour garantir la sécurité alimentaire dans le monde.
Cette démarche s’inscrit en rupture avec les installations de panneaux photovoltaïques standards sur les serres agricoles observées depuis cinq ans en France et qui n’ont constitué qu’un effet d’aubaine financier peu pérenne, sans réelle production agricole. Les seuls exemples réussis de production sous  serre photovoltaïque concernent des cultures très spécifiques se satisfaisant de peu de luminosité (comme la fraise et la framboise).

Vers la serre photovoltaïque du futur : projets et premier démonstrateur en vue

Les innovations majeures portent sur un composant photovoltaïque transparent transformant tout support en surface productrice d’électricité et sur des centrales de production d’électricité basées sur une technologie innovante à concentration. Le partenariat INRA-Sunpartner, signé le 7 novembre 2012, marque le lancement du projet qui verra, lors d’une première phase de concrétisation, la réalisation d’une serre prototype, disponible en juin 2013, sur le site de l’INRA à Sophia Antipolis.

Le partenariat INRA-Sunpartner s’inscrit dans les projets stratégiques de R&D français - ANR (Agence nationale de la recherche), FUI (Fonds unique interministériel) et APRF (Appel à projets de recherche finalisée) -, et internationaux (LIFE etc.). A terme, Ce programme devrait atteindre un financement global de 5 M€.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Contact(s) presse :
Sylvie Fajon, service Presse Inra PACA (04 92 38 64 62)
Contact(s) partenaire(s) :
Marion Chanson, contact Presse écrite (06 18 28 55 95), Julie Chabeaudie, contact Télés, Radios (06 99 60 91 73)